Journée d'étude en gérontologie : Vieillir et demeurer chez soi

19/03/2020

Le pôle Social-Santé de l'IAE Caen, l'IUT Grand Ouest Normandie, pôle d'Alençon et le CERReV organisent une journée d'étude thématique en gérontologie à l'IAE Caen le 19 mars 2020 ! Thème abordé : Vieillir et demeurer chez soi.

S’inscrivant dans le programme des journées d’étude menées par le Pôle social santé de l’IAE, la journée d’étude thématique en gérontologie s’intègre au festival normand « Bien vivre à domicile & bien vieillir » qui propose, au cours de la semaine du 16 mars 2020, rencontres et activités autour des nouvelles frontières du domicile.

Destinée à l’ensemble des professionnels travaillant en EHPAD, en résidence autonomie, dans les structures d’aide et d’accompagnement à la personne, les CLIC, les services départementaux d’action sociale, les unités de gériatrie ainsi qu’aux étudiants, la journée d’étude entend être à la fois un lieu de rencontre, de réflexion et d’échange. Elle rassemble chercheurs, professionnels et futurs professionnels.

Le thème de cette année traite du vieillissement et de l’habitat ou comment le vieillissement affecte notre manière d’habiter.
Penser l’habitat implique d’une part de réfléchir à la notion de vieillissement conçu en sociologie comme un processus de réaménagement de l’existence avec l’avancée en âge (Barthe et al. 1988 ; Caradec, 2004) mais aussi en fonction des évènements biographiques (retraite, veuvage, accidents de santé, etc). C’est ainsi que le logement peut être réadapté et réagencé (fermer les escaliers montant à un étage, pose d’une rampe, d’une téléalarme…).
D’autre part, la notion même d’habiter mérite d’être définie. Qu’est-ce qu’habiter ? L’habitat renvoie au domicile et à l’intimité, au sentiment de chez-soi, au fait de sentir protégé, à la clôture avec le monde extérieur, au domicile en tant que repaire et repère (Veysset, 1989). Qu’en est-il alors quand les professionnels du soin et de l’aide à domicile envahissent notre chez-soi qui devient alors un lieu de travail ?
Penser l’habitat en lien avec le vieillissement, c’est aussi se pencher sur la relation qu’ont les personnes vieillissantes avec le territoire et à son aménagement (installation de bancs dans un quartier par exemple). Ce sont aussi les mobilités quotidiennes, piétonnes et automobiles, qui se transforment avec l’avancée en âge. Il s’agira durant cette matinée de mettre en perspective la notion d’habitat à travers le regard et les conceptualisations de différentes disciplines des sciences humaines et sociales.

Enfin, après avoir interrogé la notion d’habitat et de domicile chez les personnes vieillissantes, nous explorerons les formes nouvelles et diversifiées d’habitat qui se développent depuis une vingtaine d’années : participatif, inclusif, alternatif, solidaire (les appellations sont plurielles). Elles ont pour point commun de proposer aux personnes âgées et en situation de vulnérabilité de pouvoir continuer à vivre chez elles au sein de la cité.

Journée d

Articles Similaires